•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire

  • (Goulash: Cf:    )

     

     


    (BBO:   Cf:     )


    votre commentaire
  • clin d'oeil

     

    clin d'oeil


    votre commentaire
  • (Kébbitz: cf: )

     

    Une "Information non autorisée" entre partenaires, qui peut prendre
    des tournures insidieuses...

     

     

     

     

    Corentin voulait certainement dire: [Kiou béd] Cue-Bid... ( cf: )


    votre commentaire
  • LE CAPTAIN' D'EQUIPE...
    composer avec la diversité des individualités...

    Du Vécu...Du Vécu...

     

    LES SADO-MASO  

    Les plus troublants sont ceux que les psychanalystes
    Classent dans la tribu des sado-masochistes.
    Tout le monde en connaît, chaque club a les siens,
    Aussi fidèles que les puces sur un chien.
    C’est monsieur et madame, de façon habituelle,
    Mais parfois deux messieurs, ou bien deux demoiselles :
    Leur sexe importe peu ; le seul enjeu en lice
    Est que l’un deux domine et que l’autre subisse !
    Assis en nord, monsieur dit à sa partenaire :
    « Tiens la marque, cela, au moins, tu sais le faire ».
    C’est le premier assaut d’un combat singulier
    Où humilier l’autre est mieux que de gagner.
    Le coup n’est pas fini que déjà il exulte,
    Et lui crache, au visage, un chapelet d’insultes :
    « Qu’au tour suivant, au moins, on le laisse jouer »,
    Car lui, c’est bien connu, ne peut jamais chuter !
    Elle pleure, elle crie, rumine sa colère,
    Lui dit de se chercher une autre partenaire,
    Car après cet affront, c’est la dernière fois
    Qu’ensemble ils jouent au bridge...ou à quoi que ce soit !
    Ils partent,  renfrognés, mais au tournoi suivant,
    Ils reviennent tous deux, apaisés souriants,
    Prêts à se déchirer en vives incartades
    Qui n’auraient pas déplu au vieux marquis de Sade !
    Moi, je reste ébahi que la nature humaine
    Passe si aisément de l’amour à la haine !

    Ils sont Légion, les Sado-Maso...

    votre commentaire
  •  

    Quand la passion grise...

    LES ACCROS DU JEU


    Amateurs de goulasch, joueurs impénitents,
    Dans leur jeunesse, ils ont flambé beaucoup d’argent,
    Et se sont endettés en usant les tapis
    des salons et des clubs ! Mais ils y ont acquis
    La technique de jeu qui les rend imbattables,
    Même quand leur contrat est loin d’être « sur table » !
    Ces diables de bridgeurs devinent votre main,
    Mieux que ne le ferait le meilleur magicien !
    Vous poussant à la faute avec un talent fou,
    Ils vous délesteraient même de l’as d’atout !
    Aussi, attendez-vous, face à un tel brio,
    A récolter bien moins de tops que de zéros !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique